top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurFlorouv

Aujourd'hui, je vous parle de consentement...



Ces dernières semaines, j'ai beaucoup entendu parler de libre arbitre et de choix de vie.


La recherche d’adhésion et du consentement est une quête permanente quelque soit la personne; qeulle soit en situation de fragilité (liée ou non au vieillissement ) ou même en situation de handicap. Le consentement est nécessaire pour la vie quotidienne, le choix de lieu de vie, les soins, la vie sentimentale...


Je me suis alors interessé à comment s'assurer de ce consentement.


J'ai alors découvert le travail de RéGéCAP.

Bien que le travail sur le consentement soit réalisé pour la personne en situation de handicap, je pense que l'on peut trouver bien des parallèle sur la personne vieillissante, porteuse de fragilité.


Je vous laisse dnc décourvrir le guide:


"Ce guide résulte d’un travail coopératif initié par RéGéCAP à la demande de professionnels du secteur du handicap qui utilisaient le guide « Consentement de la personne âgée ». Des liens avaient déjà été noués lors de la journée « Soins palliatifs et handicap » organisée par RéGéCAP en novembre 2016.

Des rencontres préalables au travail de rédaction ont été organisées par RéGéCAP avec tous les partenaires nécessaires pour cibler les contours réglementaires et pratiques du consentement : juge des tutelles, équipe mobile de soins palliatifs, Equipe Handi-Relais, UDAF de la Marne, MDPH de la Marne, HAD?,Croix-Rouge de Reims...

Ce guide fut un réel partage qui n’aurait pas pu se faire sans l’expertise d’Olivier Garrivier, personne en situation de handicap, qui a pris naturellement la place de modérateur du groupe de professionnels du sanitaire et du médico-social, avec l’appui précieux de l’animatrice Emmanuelle Baudrillart. Olivier nous a aidé à nous centrer sur notre sujet, sans nous disperser, en proposant toujours une alternative claire dans des moments de débat où nous n’arrivions pas à trancher. Il nous a permis de n’omettre aucun sujet fondamental, comme la vie sentimentale, que nous n’avions pas choisi d’aborder au début. De lui-même, il s’est fait porte-parole des personnes en situation de handicap ; il est allé consulter d’autres personnes amies vivant également avec un handicap pour affiner ses messages et nourrir notre réflexion. Nous le remercions de son engagement, de son assiduité et de sa clairvoyance. Sans lui, le guide n’aurait pas été aussi pertinent et aussi fin dans ses propositions."


Bref, ce guide est une mine d'informations et ouvre à la réflexion.


Je vous en souhaite une bonne lecture.



27 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page