Rechercher
  • Florouv

Les troubles de la vision, symptôme du vieillissement

Les troubles oculaires font partie des principales maladies des personnes âgées. Ils prennent une nouvelle dimension quand une personne atteint la quarantaine, ils deviennent plus fréquents avec l’âge. Comme tous les autres organes, les yeux subissent les effets du vieillissement, car le nombre de cellules muqueuses de la conjonctive diminuent avec l’âge.

Bien souvent, ces troubles peuvent engendrer une gène, un suivi de traitement quotidien voire une perte d'autonomie. L'accompagnement à La RouVilla pourra apporter une sécurité et une sérénité en lien avec ces pathologies. Mais de quoi parle-t-on?



La dégénérescence du corps engendre de nombreuses maladies oculaires chez les séniors


Voici une petite liste non exhaustive des principales maladies occulaires.


La dégénérescence maculaire (DMLA)

Cette affection, qui survient avec l’âge, fait partie des maladies oculaires courantes et très connues chez les personnes âgées. Elle reste la première cause des pathologies oculaires à partir de la cinquantaine.

Elle touche 12% des sujets âgés de 65 à 75 ans. Ce phénomène est lié à une destruction des cellules tissulaires des nerfs rétiniens dans sa partie centrale. L’atteinte de cette macula conduit à une perte de la vision centrale.

Elle se présente sous deux formes : la forme humide et la forme sèche. La première évolue plus lentement et la seconde évolue de manière plus rapide. La forme sèche reste la plus fréquente avec 85% des cas. Le diagnostic repose sur l’examen de fond d’œil, il n’y a pas de traitement curatif.

La prise de certains médicaments tels que le zinc, la vitamine E, le bêta-carotène et la vitamine C diminuent le risque de survenue. Les séances d’orthoptie et l’utilisation de lunettes peuvent aider le patient.


La presbytie

6 personnes sur 10 souffrent de troubles visuels, dont 3 font de la presbytie. Elle débute à 45 ans et est due à un vieillissement du cristallin qui se présente sous forme de lentille minuscule transparente et bombée sur les deux faces.

C’est le responsable de la vue nette couvrant toutes les distances. Avec le temps, il se durcit et finit par perdre sa souplesse. Ce mécanisme rend la lecture difficile. La correction se fait avec le port de lunettes ou de lentilles permettant de restituer une bonne vision de près.


La cataracte

La cataracte affecte une personne sur cinq à partir de 65 ans. Elle touche un français sur trois à partir de 75 ans. Elle est due à une opacification du cristallin qui devient de plus en plus opaque avec l’âge. Ceci provoque une perte progressive de la vue jusqu’à la cécité.

Elle se manifeste par une diminution de l’acuité visuelle, une vision floue ou double, une photophobie, des éblouissements et une mauvaise perception des couleurs. Son traitement reste toujours la chirurgie qui permet de retrouver une vision correcte. La suite opératoire est favorable, la récupération de la vue est rapide.


Le glaucome

Le glaucome est la deuxième cause de cécité dans le monde, il reste généralement lié au vieillissement oculaire. Il touche principalement les sujets à partir de 40 ans. Un million de personnes souffre de cette affection en France, elle est associée à une augmentation de la pression intraoculaire qui ne devrait pas surpasser le 21 mm Hg. Ce phénomène finit par détruire le nerf optique et altère les fibres optiques rétiniennes.

Il y a trois types de glaucome : à angle ouvert, à angle fermé et le congénital. C’est une maladie irréversible, c’est pour cette raison que le dépistage reste très important.

Non traitée, elle peut entrainer la perte de la vue. Le glaucome ne se soigne pas, mais les thérapeutiques visent à traiter l’hypertonie oculaire c’est-à-dire la réduction de la pression oculaire.


Le syndrome des yeux secs ou l’œil sec

Il fait partie des problèmes chroniques et survient notamment à partir de 60 ans, chez 60 à 80% des personnes ce cet âge.

Avec l’âge, les glandes lacrymales n’assurent plus leur fonction, cela entraine une baisse du volume lacrymal qui finit par ne plus produire de larmes. Cela provoque la sècheresse de l’œil qui se manifeste par des sensations de corps étrangers, de démangeaisons, de gènes et de brulures.

Le traitement sert à remplacer ou à provoquer les larmes. Le plus rapide et le plus simple est d’utiliser les larmes artificielles ou les gouttes oculaires. D’autres moyens tels que les médicaments, lunettes ou lentilles peuvent aussi servir.


Toujours avoir un avis médical.

Encore plus avec l'avancée en âge, les contrôles médicaux doivent être réguliers. L'accompagnement à la RouVilla pourra prendre en charge l'organisation de ce suivi.


Bref, gardez l'oeil ouvert et profitez simplement du moment présent!


4 vues0 commentaire